Harcèlement Travail-Solidarité 66

Chargé de prévention en santé et sécurité au travail

L’entreprise peut décider de confier à un ou plusieurs salariés des fonctions de santé et de sécurité. Ils suivent alors une formation dans ce domaine pour consacrer ensuite une partie ou la totalité de leur temps de travail à faire de la prévention. Ces chargés de prévention, aux profils divers, conseillent l’employeur, aident à l’évaluation des risques et à la mise en place d’actions adaptées, dialoguent avec les salariés et le médecin du travail…

Les chargés de prévention en entreprises occupent tout ou partie de leur temps à la prévention des risques professionnels au sein de leur entreprise. Ils peuvent être rattachés à la direction générale, à la direction des ressources humaines ou à une direction technique. Leur rôle est de conseiller l’employeur et de mettre en œuvre sa politique de prévention. Ils peuvent aussi avoir un rôle d’information et de formation.

Leur fonction varie selon la mission confiée par l’employeur, selon la taille de l’entreprise (plus opérationnelle dans les PME et plus managériale dans les grandes entreprises) et peut donc porter des appellations différentes en fonction des besoins :

  • Chargés HQSE (hygiène, qualité, sécurité, environnement),
  • Délégués QSE (qualité, sécurité, environnement),
  • Animateurs de prévention,
  • Animateurs de sécurité,
  • Fonctionnels de sécurité,
  • Responsables du service sécurité,
  • Techniciens de prévention hygiène et sécurité,
  • Ingénieurs de sécurité…

Mener et suivre au jour le jour les actions

Par sa présence quotidienne et sa bonne connaissance du terrain, le chargé de prévention bénéficie simultanément d’une vraie proximité avec les salariés et d’une forte implication. Il est bien placé pour analyser les risques en amont et mieux organiser la prévention afin d’améliorer la sécurité sur le lieu de travail, en collaboration avec le médecin du travail.

Toujours pour rendre plus efficaces les actions de prévention des risques professionnels, des formations sont destinées aux chargés de prévention (quels qu’ils soient). 2 types sont proposés par l’INRS, les uns centrés sur l’acquisition de savoirs (dominante connaissances), les autres tournés vers l’action et le développement de compétences professionnelles (dominante action). Ils permettent aux participants de développer leurs capacités à :

  • Utiliser les méthodes de détection et d’évaluation des risques en entreprise,
  • Participer à la recherche et à la mise en place des moyens de prévention,
  • Conjuguer les compétences pour atteindre des objectifs communs de prévention.

 

Philippe, conseiller prévention régional d’une grosse entreprise

Chimiste de formation, je suis arrivé à la prévention presque par hasard lorsque j’ai intégré les services d’une société de distribution des eaux. Je suis devenu membre du nouveau CHSCT pour lequel j’ai effectué 2 mandats. Mais j’avais déjà la « fibre sécurité » par mon expérience de laborantin. J’ai complété ma formation d’élu par l’enseignement à distance dispensé par l’INRS (CHSCT puis animateur sécurité). La reconnaissance de mes nouvelles compétences m’a permis d’être nommé animateur sécurité, un métier très varié dont je ne me lasse pas ! Parmi mes missions figurent le suivi des statistiques d’accidents du travail et de maladies professionnelles, l’animation du CHSCT, des formations de salariés, l’analyse des accidents, l’organisation de campagnes de sensibilisation… Au point qu’il m’arrive de m’éparpiller un peu. C’est un métier très intéressant : je suis à l’origine d’actions dont j’assure le suivi et la veille. Il faut dire que j’ai la chance d’être salarié d’une grande entreprise et qu’on me donne les moyens d’agir. Après 14 ans de pratique, je connais l’entreprise de A à Z, y compris les 1 200 salariés, et j’ai toujours de nouvelles choses à proposer !

 

Source INRS